La décision de l'Ontario de ne pas rouvrir les écoles est un échec colossal et oppose faussement les enfants à l'économie

Toronto, le 2 juin 2021 – Le gouvernement de l'Ontario a annoncé aujourd'hui que les élèves ne reprendront pas l'apprentissage en classe avant septembre, tandis que les plans de réouverture de l'économie – y compris les entreprises non essentielles – sont toujours en cours. Children First Canada demande au gouvernement de l'Ontario de faire des enfants et des jeunes une priorité et de rouvrir les écoles. Les enfants ont besoin d'avoir accès à l'apprentissage en personne non seulement pour leur éducation, mais aussi à des programmes nutritionnels, à des activités physiques, à un soutien social et émotionnel et à des garanties contre les abus dont ils ont désespérément besoin.

Le 29 mai, la Table des sciences de l'Ontario a publié une déclaration conjointe avec le Conseil des médecins-hygiénistes de l'Ontario (au nom de tous les médecins-hygiénistes), les hôpitaux pour enfants et les agences de santé pour enfants appelant à une réouverture régionale des écoles. La décision d'aujourd'hui de garder les écoles fermées mais de rouvrir les entreprises non essentielles ignore ces conseils et envoie un message clair selon lequel les enfants ne sont pas une priorité.

« C'est une fausse dichotomie d'opposer les enfants à l'économie. La décision de garder les écoles fermées représente un échec colossal qui met en péril la santé et le bien-être des enfants et des jeunes qui habitent en Ontario », a déclaré Sara Austin, fondatrice et PDG de Children First Canada. « La fermeture des écoles a eu un impact direct sur la productivité économique des parents et des autres soignants, et il y a des coûts moraux et économiques à court et à long terme associés au fait de ne pas soutenir l'éducation des enfants et de protéger leur santé mentale et physique. »

Les enfants de l'Ontario ne sont pas scolarisés depuis plus longtemps que toute autre province – et peu d'endroits dans le monde ont subi des fermetures d'écoles aussi longtemps qu'en Ontario. Les enfants sont en crise. Les admissions pour tentatives de suicide et troubles liés à l'utilisation de substances chez les enfants et les jeunes ont grimpé en flèche depuis le début de la pandémie, en plus d'une augmentation des admissions pour des blessures associées à la maltraitance des enfants. Les temps d'attente pour les chirurgies et les services de réadaptation pour les enfants et les jeunes ont également explosé. L'urgence de soutenir les jeunes n'a jamais été aussi grande.

Children First Canada et ses partenaires ont récemment lancé une campagne pour demander une intervention d'urgence et déclarer #codePINK (terme utilisé pour les urgences pédiatriques) à la lumière de la crise à laquelle sont confrontés les enfants.

Bien que nous ayons été heureux que l'Ontario ait annoncé cette semaine un investissement dans les services de santé mentale pour les enfants et les jeunes, cela ne suffit pas. Nous continuons d'appeler le premier ministre et tous les premiers ministres du Canada à tenir une réunion d'urgence des premiers ministres afin de prendre des mesures immédiates pour faire face à cette crise à laquelle sont confrontés les 8 millions d'enfants de notre pays. Cela comprend la réouverture en toute sécurité des écoles, des sports, des camps, des parcs et d'autres installations récréatives aussi rapidement que possible. Nous exhortons également vivement les dirigeants gouvernementaux à intensifier les programmes de soins virtuels, à réduire les arriérés de chirurgies et de réadaptation, à investir dans de nouveaux modèles de programmes de santé mentale pour répondre aux demandes urgentes et croissantes. Les enfants ne peuvent pas attendre. Le gouvernement doit planifier dès maintenant un retour à l'école en toute sécurité à l'automne.

« Notre devoir le plus sacré en tant que société est d'assurer la survie et le bien-être de nos enfants », déclare Austin. « La décision d'aujourd'hui démontre que les enfants continuent d'être une faible priorité lorsque des décisions politiques sont prises. Nous demandons aux gouvernements provincial et fédéral de placer les enfants au cœur de leurs efforts de rétablissement en cas de pandémie. »


Contacter:
Theresa Freeman
tfreeman@childrenfirstcanada.com
Tél: (403) 510-3505

À propos d'Enfants d'abord Canada:
Children First Canada (CFC) est un organisme de bienfaisance national qui sert de voix forte, efficace et indépendante pour tous les enfants du Canada. Le CFC tire parti de la force de nombreuses organisations et individus qui se sont engagés à améliorer la vie des enfants au Canada, y compris les organismes de bienfaisance et les hôpitaux pour enfants, les centres de recherche, le gouvernement, les entreprises, les dirigeants communautaires et les enfants eux-mêmes. Visite childrenfirstcanada.org pour plus d'informations.

À propos de #codePINK:
La campagne #codePINK a été organisée par Children First Canada, une organisation caritative nationale qui sert de voix forte, efficace et indépendante pour les 8 millions d'enfants au Canada. Des organismes de santé pour enfants de partout au pays se sont joints à cet effort, notamment l'Alberta Children's Hospital Research Institute, les Fondations des hôpitaux pour enfants du Canada, le CHEO, Santé pour enfants Canada, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital, McMaster Children's Hospital, The Hospital for Sick Children (SickKids) et le Table ronde des jeunes Canadiens sur la santé. Visite childrenfirstcanada.org/codepink pour apprendre plus.