Faire le deuil de la perte de 215 enfants

Nous sommes profondément attristés par la nouvelle des 215 enfants qui ont été retrouvés enterrés dans une fosse commune dans un ancien pensionnat de Kamloops, en Colombie-Britannique. En tant qu'organisation qui défend les droits et le bien-être de chaque enfant au Canada, nous pleurons la perte de ces 215 enfants autochtones et des nombreux autres encore non comptés, et nous rendons hommage aux survivants et à leurs familles.  

Nous exprimons nos plus sincères condoléances à la communauté Tk'emlúps te Secwe̓pemc et à toutes les Premières Nations de la côte ouest. Il n'y a pas de mots pour exprimer adéquatement la douleur et le traumatisme que cette découverte a causé aux communautés autochtones. Il n'y a pas de mots qui puissent expier les abus physiques, spirituels, sexuels et émotionnels que les enfants des Premières Nations, métis et inuits ont subis dans plus de 130 pensionnats au Canada des années 1800 aux années 1990. Ils ont été volés à leurs familles et privés de leur enfance et de leur avenir.

Ces blessures sont intergénérationnelles. Les crimes du passé ne peuvent être séparés des injustices du présent. Les enfants, les familles et les communautés des Premières Nations, métis et inuits portent les cicatrices des atrocités commises contre eux au cours des siècles. Les peuples autochtones continuent de faire face à de graves inégalités dans leur accès à l'éducation, à la santé et aux services sociaux qui les empêchent d'atteindre leur plein potentiel.

La Commission de vérité et réconciliation du Canada a publié son rapport et ses appels à l'action en 2015, mais ils restent largement insatisfaits. Nous assumons la responsabilité d'agir et nous appelons tous les ordres de gouvernement, les chefs religieux et les institutions, les écoles et les universités, les secteurs public et privé et les citoyens à réparer l'héritage des pensionnats et à faire avancer le processus de réconciliation en mettant en œuvre tous les 94 appels à l'action.  

Aucun enfant n'est trop jeune pour apprendre et s'engager dans des actes de réconciliation. Nous exhortons les Canadiens à éduquer et à inciter les enfants et les jeunes à demander réparation et à obtenir justice.

En tant que pays, nous avons 215 raisons supplémentaires de renouveler notre engagement continu à marcher sur la voie de la réconciliation. C'est un chemin que nous devons faire ensemble.


RESSOURCES

Cliquez ici pour une version adaptée aux enfants et aux jeunes des Appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation créés par la Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières Nations du Canada.

Si vous avez besoin d'assistance, appelez 1-866-925-4419. La ligne de crise des pensionnats indiens est disponible 24 heures par jour pour toute personne éprouvant de la douleur ou de la détresse à la suite d'une expérience dans les pensionnats.