Press release graphic

Les 10 principales menaces pour l'enfance mettent la vie de 8 millions d'enfants en danger

Nouveau rapport de l'enfant ales défenseurs appellent à une action urgente alors que les enfants retournent à l'école

CALGARY (Alb.), le 7 septembre 2022 – Alors que les enfants de tout le pays se préparent pour la nouvelle année scolaire, Élever Canada 2022 suit les 10 principales menaces pour l'enfance - y compris la mauvaise santé mentale, l'insécurité alimentaire, le racisme systémique, la maltraitance des enfants et le changement climatique - soulignant que les enfants sont en crise à travers le pays. Alors que les responsables de la santé prédisent des vagues successives de COVID-19 cet automne et au-delà, le rapport souligne que les enfants continuent de subir des répercussions à court et à long terme sur leur santé. Il s'agit du cinquième d'une série annuelle de rapports publiés par l'organisme de bienfaisance national Children First Canada. 

Alors qu'un tiers des enfants au Canada ne vivent pas une enfance en sécurité et en bonne santé, le rapport montre que le sous-investissement chronique du gouvernement dans les jeunes met en danger la vie des 8 millions d'enfants au Canada. Le rapport demande à tous les ordres de gouvernement de prendre des mesures audacieuses et formule des recommandations pour faire des enfants canadiens une priorité. 

« Les enfants s'épanouissent dans des environnements sûrs, structurés et stimulants, mais malheureusement, de nombreux enfants canadiens n'atteignent pas leur dix-huitième anniversaire », a déclaré Sara Austin, PDG de Children First Canada. « Le Canada a des taux de mortalité infantile plus élevés que la plupart des autres pays riches, et les principales causes de décès chez les enfants sont les blessures évitables, le suicide et l'homicide. Ces statistiques dévastatrices sont trop alarmantes pour être ignorées.

Alors que le racisme et la discrimination systémiques continuent de menacer la santé et le bien-être des enfants à travers le pays, les conclusions de Élever Canada 2022 soulignent également un impact disproportionné sur les enfants et les jeunes méritant l'équité. 

« Les enfants subissent des violations généralisées de leurs droits à survivre et à s'épanouir. Les menaces à la santé mentale et physique des enfants ont été exacerbées par les impacts du changement climatique, la hausse du coût de la vie et les fermetures d'écoles. L'urgence d'investir dans les enfants n'a jamais été aussi grande. Nous sommes impatients de travailler avec tous les ordres de gouvernement pour prendre des mesures audacieuses afin d'améliorer la vie des enfants et l'avenir de tous les Canadiens », a ajouté Austin.

Les 10 principales menaces pour les enfants en Élever Canada 2022 comprendre:

  • Racisme et discrimination systémiques
    • Les enfants autochtones sont 12,4 fois plus susceptibles d'être retirés de leur foyer et placés en famille d'accueil que les enfants non autochtones.
    • Les adolescents transgenres (âgés de 15 à 17 ans) sont 7,6 fois plus susceptibles d'avoir tenté de se suicider que leurs pairs.
  • Blessures involontaires et évitables
    • Les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes au Canada.
    • Il y a eu une augmentation de 28% du nombre d'enfants fréquentant les services d'urgence au cours de la dernière décennie, dont beaucoup sont dus à des blessures évitables.
  • Mauvaise santé mentale
    • Le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes de 15 à 24 ans et la troisième chez les enfants de 10 à 14 ans. 
    • Plus de la moitié des jeunes (âgés de 12 à 18 ans) au Canada souffrent de dépression et 39% sont anxieux.
  • Abus sur mineur
    • Environ 1 Canadien sur 3 déclare avoir été victime d'une forme quelconque de violence envers les enfants avant l'âge de 15 ans. Cette statistique est plus élevée parmi les populations autochtones (40%).
    • Parmi les élèves au Canada, 1 enfant sur 4 interrogé a été victime de harcèlement ou d'agression sexuelle à l'école en 7e année.
  • Mortalité infantile
    • Le Canada a le deuxième taux de mortalité infantile le plus élevé (4 pour 1000 naissances) parmi les pays de l'OCDE.
    • Bien que les statistiques indiquent que les nourrissons des Premières Nations, métis et inuits sont confrontés à des TMI plus élevés (deux à quatre fois plus élevés que la moyenne nationale), de nombreuses sources indiquent que les provinces ne saisissent pas suffisamment de données.
  • Intimidation
    • Environ 1 jeune canadien sur 3 déclare avoir été victime d'intimidation, la prévalence étant relativement constante au cours des 12 dernières années.
    • Au cours de la pandémie, les incidents de racisme anti-asiatique chez les enfants de 18 ans ou moins ont augmenté de 286% chez les jeunes Canadiens d'origine asiatique.

Les maladies évitables par la vaccination (y compris la COVID-19), la pauvreté et l'insécurité nutritionnelle, l'activité physique et le jeu limités et le changement climatique font également partie des 10 principales menaces pour les enfants. La perturbation de l'éducation, la représentation inadéquate des jeunes et l'accès limité aux soins de santé et aux autres services sociaux étaient des thèmes transversaux dans les conclusions du rapport.

« Chaque enfant mérite d'être vu et entendu », a déclaré Jayden Paquet-Noiseux, 16 ans, du Québec, conseiller jeunesse. « Les enfants et les jeunes ne sont pas considérés avec la même importance que les adultes, et les grands décideurs ne tiennent pas toujours compte de nos besoins et de nos droits. Les enfants devraient être à la table pour aider à créer des solutions pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés.

Élever le Canada comprend un appel à l'action signé par le Conseil des champions, exhortant le gouvernement à prendre des mesures pour améliorer la vie de 8 millions d'enfants au Canada et remédier aux inégalités auxquelles sont confrontés ses plus jeunes citoyens. Des recommandations spécifiques sur les 10 principales menaces pour l'enfance et les thèmes transversaux ont été identifiés tout au long du rapport. Parmi les recommandations générales, Élever Canada 2022 demande au gouvernement du Canada de :

  1. Mettre en place un Commissaire indépendant à l'enfance et à la jeunesse dédié à la protection des droits des enfants ;
  2. Créer la transparence et la responsabilité des dépenses fédérales liées aux enfants et aux jeunes en publiant un budget pour les enfants ; et
  3. Créer et mettre en œuvre un plan d'action national pour améliorer la vie des enfants.

« Lorsque les enfants s'épanouissent, le Canada s'épanouit. Notre avenir collectif dépend des décisions que nous prenons aujourd'hui », a ajouté Austin. "Investir dans les enfants maintenant n'est pas seulement la bonne chose à faire, c'est aussi un acompte sur notre avenir qui rapportera d'énormes dividendes sociaux et économiques pour les années à venir."

-30-

Children First Canada reconnaît l'aide financière généreuse des donateurs qui ont rendu ce rapport possible :

  • Groupe Banque TD
  • Le gouvernement du Canada par l'entremise du Fonds d'action intersectoriel 
  • Institut de recherche de l'hôpital pour enfants de l'Alberta 
  • Hôpital SickKids
  • SureCall 
  • Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) 
  • Hôpital pour enfants McMaster 
  • IG Gestion de patrimoine 
  • Hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview 


À propos d'Enfants d'abord Canada
Children First Canada (CFC) est un organisme caritatif national qui sert de porte-parole fort, efficace et indépendant pour tous les enfants au Canada. Les FCC exploitent la force de nombreuses organisations et personnes qui se sont engagées à améliorer la vie des enfants au Canada, y compris les organismes de bienfaisance et les hôpitaux pour enfants, les centres de recherche, le gouvernement, les entreprises, les dirigeants communautaires et les enfants eux-mêmes. Visitez childrenfirstcanada.org pour plus d'informations.

Pour les demandes des médias ou pour réserver une entrevue, contactez :

Ceara Copps – Edwards

Gestionnaire, Affaires corporatives et publiques, NATIONAL

ccoppsedwards@national.ca | +1 647-936-6734


———————————

Les 10 plus grandes menaces pour l'enfance mettent la vie de huit millions d'enfants en danger

Un nouveau rapport produit par des défenseurs de l'enfance appelle à l'action alors que les enfants retournent à l'école

CALGARY, ALTA, le 7 septembre 2022 — Pendant que les enfants du pays se préparent pour la rentrée scolaire, le rapport Élever le Canada 2022 met en lumière les dix principales menaces qui pèsent sur l'enfance — notamment la dégradation de leur santé mentale, l'insécurité alimentaire, le racisme systémique, la maltraitance des enfants et le changement climatique — font que les enfants sont en situation de crise à traverser le pays. Alors que le système de santé prévoit des vagues successives de COVID-19 à partir de cet automne, le rapport souligne que les enfants persisteront d'en subir les répercussions à court et à long terme sur leur santé. Ce rapport est le cinquième d'une série annuelle de rapports publiés par l'organisme de bienfaisance national, Enfants d'abord Canada.

Avec un tiers des enfants au Canada qui ne vivent pas une enfance sûre et saine, le rapport démontre que le sous-investissement systématique du gouvernement dans l'enfance met en danger la vie de huit millions d'enfants au Canada à risque. Le rapport appelle tous les niveaux de gouvernement à prendre des mesures audacieuses et fournit des recommandations pour faire des enfants canadiens une priorité.

« Les enfants s'épanouissent dans des environnements sûrs, structurés et épanouissants, mais malheureusement, un nombre important d'enfants canadiens ne parviennent pas à atteindre leur dix-huitième anniversaire », a déclaré Sara Austin, directrice générale d'Enfants d'abord Canada. « Le Canada a des taux de mortalité infantile plus élevés que la plupart des autres pays développés, et les principales causes de décès chez les enfants avec les blessures évitables, le suicide et l'homicide. Ces statistiques désastreuses sont trop alarmantes pour être ignorées. »

Alors que la discrimination et le racisme continuent de menacer la santé et le bien-être des enfants à travers le pays, les conclusions d'Élever le Canada 2022 soulignent également un impact disproportionné sur les enfants et les jeunes méritant un traitement équitable.

« Les enfants subissent des violations généralisées de leurs droits à survivre et à s'épanouir. Les menaces pesant sur la santé mentale et physique des enfants ont été exacerbées par les effets du changement climatique, l'augmentation du coût de la vie et la fermeture d'écoles. L'urgence d'investir dans les enfants n'a jamais été aussi grande. Nous sommes impatients de travailler avec tous les niveaux de gouvernement afin de prendre des mesures audacieuses pour améliorer la vie des enfants et l'avenir de tous les Canadiens », a ajouté Mme Austin.

Les 10 plus grandes menaces pour l'enfance désignées dans le rapport Élever le Canada 2022 composant :

  • La discrimination et le racisme systémique
    • Les enfants issus des communautés autochtones sont 12,4 fois plus susceptibles d'être retirés de leur foyer et placés en famille d'accueil que les autres enfants.
    • Les adolescents transgenres (âgés de 15 à 17 ans) sont 7,6 fois plus susceptibles d'avoir fait une tentative de suicide que leurs paires.
  • Bénédictions non intentionnelles et évitables
    • Les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes au Canada.
    • Le nombre d'enfants fréquentant les services d'urgence a augmenté de 28 % au cours de la dernière décennie, dont un grand nombre est dû à des blessures évitables.
  • Mauvaise santé mentale
    • Le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes de 15 à 24 ans, et la troisième chez les enfants de 10 à 14 ans. 
    • Plus de la moitié des jeunes (âgés de 12 à 18 ans) au Canada souffrent de dépression, et 39 % d'entre eux sont confrontés à des problèmes d'anxiété.
  • Maltraitance envers les enfants
    • Environ un Canadien sur trois déclare avoir subi une forme de maltraitance avant l'âge de 15 ans. Cette statistique est plus élevée parmi les communautés autochtones (40 %).
    • Parmi les élèves canadiens, un sur quatre des enfants interrogés a été victime de harcèlement ou d'agression sexuelle à l'école avant leur 7e année scolaire.
  • Moralité infantile
    • Le Canada est le deuxième taux de mortalité infantile le plus élevé (4 pour 1000 naissances) parmi les pays de l'OCDE.
    • Bien que les statistiques indiquent que les nourrissons des Premières Nations, des Métis et des Inuits sont confrontés à des taux de mortalité infantile plus élevés (de deux à quatre fois supérieurs à la moyenne nationale), de nombreuses sources indiquent que les provinces ne recueillent pas suffisamment de données.
  • L'intimidation
    • Environ un jeune canadien sur trois déclare avoir été victime d'intimidation, cette tendance étant relativement constante au cours des 12 dernières années.
    • Au cours de la pandémie de la COVID-19, les incidents de racisme antiasiatique chez les enfants de 18 ans ou moins ont augmenté de 286 % chez les jeunes Canadiens d'origine asiatique.

Les maladies évitables par la vaccination (dont la COVID-19), la pauvreté et l'insécurité alimentaire, le manque d'activité physique et de jeux ainsi que le changement climatique figurent également parmi les dix principales menaces pour les enfants. La perturbation de l'éducation, la représentation inadéquate des jeunes, l'accès limité aux soins de santé et aux autres services sociaux sont des thèmes transversaux dans les conclusions du rapport. 

« Chaque enfant mérite d'être vu et entendu », a déclaré Jayden Paquet-Noiseux du Québec, 16 ans et conseiller jeunesse. « Les besoins et les droits des enfants et des jeunes ne sont pas pris en considération avec la même importance que ceux des adultes pour les décideurs. Les enfants devraient être à la table de prise de décisions afin d'aider à créer des solutions pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés. »

Élever le Canada 2022 comprend un appel à l'action signé par le Conseil des champions, incitant le gouvernement à prendre des mesures pour améliorer la vie de huit millions d'enfants au Canada et à s'attaquer aux inégalités auxquelles sont confrontés ses plus jeunes citoyens. Des recommandations spécifiques sur les 10 principales menaces pour l'enfance et ses thèmes transversaux ont été traitées tout au long du rapport. Parmi les recommandations primordiales, Élever le Canada 2022 demande au gouvernement du Canada de :

  1. Créer un commissaire indépendant pour l'enfance et la jeunesse, chargé de protéger les droits des enfants ;
  2. Créer davantage de transparence et de responsabilité pour les dépenses fédérales liées aux enfants et aux jeunes en publiant un budget pour les enfants ; et
  3. Créer et mettre en œuvre un plan d'action national pour améliorer la vie des enfants.

« Lorsque les enfants s'épanouissent, le Canada s'épanouit. Notre avenir collectif dépend des décisions que nous prenons aujourd'hui », a ajouté Mme Austin. « Investir dans l'enfance maintenant n'est pas seulement la bonne choisie à faire, c'est aussi un investissement pour notre avenir qui portera d'énormes contenus sociaux et économiques pour les années à venir. »

Enfants d'abord Canada tient à remercier les personnes qui ont rendu ce rapport possible grâce à leur généreuse contribution financière :

  • La Banque TD
  • Le Gouvernement du Canada à travers le Fonds d'action intersectorielle
  • Institut de recherche de l'hôpital pour enfants de l'Alberta 
  • L'hôpital SickKids
  • SureCall 
  • Le Hôpital pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) 
  • L'hôpital McMaster pour enfants 
  • Gestion privée de patrimoine IG 
  • L'Hôpital Réadaptation pour enfants Holland Bloorview 


À propos d'Enfants d'abord Canada
Enfants d'abord Canada (EDC) est un organisme sans but lucratif national qui sert de voix forte, efficace et indépendante pour les huit millions d'enfants au Canada. EDC exploite la force de nombreux organismes et personnes engagées à améliorer la vie des enfants au Canada, notamment les organismes de bienfaisance et les hôpitaux pour enfants, les centres de recherche, le gouvernement, les entreprises, les dirigeants communautaires et les enfants eux-mêmes . Visitez le site childrenfirstcanada.org/fr pour plus d'informations.

Pour les demandes de renseignements des médias ou pour demander une entrevue, contactez :

Ceara Copps-Edwards

Directrice, Affaires corporatives et publiques, Le Cabinet de relations publiques NATIONAL

ccoppsedwards@national.ca | +1-647-936-6734