Top 10 threats to childhood are putting the lives of 8 million kids at risk

New report from child advocates calls for urgent action as kids go back to school

CALGARY, ALTA, September 7, 2022 – As children across the country get ready for the new school year, Raising Canada 2022 tracks the top 10 threats to childhood – including poor mental health, food insecurity, systemic racism, child abuse and climate change – underscoring children are in crisis across the country. With health officials predicting successive COVID-19 waves this fall and beyond, the report highlights that children continue to suffer short- and long-term repercussions to their health. This is the fifth in an annual series of reports released by the national charity, Children First Canada. 

With one-third of kids in Canada not experiencing a safe and healthy childhood, the report shows that the government’s chronic underinvestment in young people is putting the lives of all 8 million children in Canada at risk. The report calls on all levels of government to take bold action and provides recommendations to make Canadian children a priority. 

“Kids thrive in environments that are safe, structured and nurturing, yet sadly many Canadian children do not make it to their eighteenth birthday,” said Sara Austin, CEO of Children First Canada. “Canada has higher rates of infant mortality than most other wealthy nations, and the leading causes of childhood deaths include preventable injuries, suicide and homicide. These devastating statistics are too alarming to be ignored.”

With systemic racism and discrimination continuing to threaten the health and well-being of children across the country, the findings of Raising Canada 2022 also highlight a disproportionate impact on equity-deserving children and youth. 

“Children are experiencing widespread violations of their rights to survive and thrive. Threats to children’s mental and physical health have been exacerbated by the impacts of climate change, the rising cost of living and school closures. The urgency to invest in kids has never been greater. We look forward to working with all levels of government to take bold action to improve the lives of children and the future of all Canadians,” added Austin.

The top 10 threats to Children in Raising Canada 2022 include:

  • Systemic Racism and Discrimination
    • Indigenous children are 12.4 times more likely to be taken out of their homes and placed in foster care than non-Indigenous children.
    • Transgender adolescents (aged 15-17) are 7.6 times as likely to have attempted suicide compared to their peers.
  • Unintentional and Preventable Injuries
    • Unintentional injuries are the leading cause of death for children and youth in Canada.
    • There has been a 28% increase in children attending emergency departments in the past decade, many of which are due to preventable injuries.
  • Poor Mental Health
    • Suicide is the second leading cause of death for youth ages 15-24, and third for children ages 10-14. 
    • More than half of youth (aged 12-18) in Canada experience depression, and 39% face anxiety.
  • Child Abuse
    • Approximately 1 in 3 Canadians report experiencing some form of child abuse by the age of 15. This statistic is higher among Indigenous populations (40%).
    • Among students in Canada, 1 in 4 children surveyed experienced sexual harassment or assault in schools by Grade 7.
  • Infant Mortality
    • Canada has the second highest infant mortality rate (4 per 1000 births) among OECD countries.
    • Though statistics indicate First Nations, Métis and Inuit infants face higher IMRs (two to four times higher than the national average), many sources indicate provinces are not capturing enough data.
  • Bullying
    • Approximately 1 in 3 Canadian youth report being bullied, with prevalence being relatively consistent over the past 12 years.
    • Over the pandemic, incidents of anti-Asian racism among children 18 years or younger increased by 286% for Asian Canadian youth.

Also included in the top 10 threats to kids are vaccine-preventable illnesses (including COVID-19), poverty and nutritional insecurity, limited physical activity and play and climate change. Disruption to education, inadequate youth representation and limited access to health care and other social services were cross-cutting themes in the findings of the report.

“Every child deserves to be seen and heard,” said 16-year-old Jayden Paquet-Noiseux from Quebec, Youth Advisor. “Children and youth aren’t viewed with the same importance as adults, and the big decision-makers do not always consider our needs and rights. Children should be at the table to help create solutions to tackle the challenges we’re facing.”

Raising Canada includes a call to action signed by the Council of Champions, urging the government to take action to improve the lives of 8 million children in Canada and address the inequities faced by its youngest citizens. Specific recommendations on the top 10 threats to childhood and the cross-cutting themes have been identified throughout the report. Among the overarching recommendations, Raising Canada 2022 calls on the Government of Canada to:

  1. Establish an independent Commissioner for Children and Youth dedicated to protecting the rights of children;
  2. Create transparency and accountability on federal expenditures related to children and youth by publishing a Children’s Budget; and
  3. Create and implement a national Plan of Action to improve the lives of children.

“When kids thrive, Canada thrives. Our collective future depends on the decisions we make today,” added Austin. “Investing in kids now is not just the right thing to do, it’s also a down payment on our future that will bear enormous social and economic dividends for years to come.”

-30-

Children First Canada acknowledges the generous financial assistance of the supporters who made this report possible:

  • TD Bank Group
  • The Government of Canada through the Intersectoral Action Fund 
  • Alberta Children’s Hospital Research Institute 
  • SickKids Hospital
  • SureCall 
  • Children’s Hospital of Eastern Ontario (CHEO) 
  • McMaster Children’s Hospital 
  • IG Wealth Management 
  • Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital 


About Children First Canada
Children First Canada (CFC) is a national charitable organization that serves as a strong, effective, and independent voice for all children in Canada. CFC harnesses the strength of many organizations and individuals that are committed to improving the lives of children in Canada, including children’s charities and hospitals, research centres, government, corporations, community leaders, and children themselves. Visit childrenfirstcanada.org for more information.

For media inquiries or to book an interview contact:

Ceara Copps – Edwards

Manager, Corporate and Public Affairs, NATIONAL

ccoppsedwards@national.ca | +1 647-936-6734


———————————

Les 10 plus grandes menaces pour l’enfance mettent la vie de huit millions d’enfants en danger

Un nouveau rapport produit par des défenseurs de l’enfance appelle à l’action alors que les enfants retournent à l’école

CALGARY, ALTA, le 7 septembre 2022 — Pendant que les enfants du pays se préparent pour la rentrée scolaire, le rapport Élever le Canada 2022 met en lumière les dix principales menaces qui pèsent sur l’enfance — notamment la dégradation de leur santé mentale, l’insécurité alimentaire, le racisme systémique, la maltraitance des enfants et le changement climatique — soulignant que les enfants sont en situation de crise à travers le pays. Alors que le système de santé prévoit des vagues successives de COVID-19 à partir de cet automne, le rapport souligne que les enfants continuent d’en subir les répercussions à court et à long terme sur leur santé. Ce rapport est le cinquième d’une série annuelle de rapports publiés par l’organisme de bienfaisance national, Enfants d’abord Canada.

Avec un tiers des enfants au Canada qui ne vivent pas une enfance sûre et saine, le rapport démontre que le sous-investissement systématique du gouvernement dans l’enfance met en danger la vie des huit millions d’enfants au Canada à risque. Le rapport appelle tous les niveaux de gouvernement à prendre des mesures audacieuses et fournit des recommandations pour faire des enfants canadiens une priorité.

« Les enfants s’épanouissent dans des environnements sûrs, structurés et épanouissants, mais malheureusement, un nombre important d’enfants canadiens ne parviennent pas à atteindre leur dix-huitième anniversaire », a déclaré Sara Austin, directrice générale d’Enfants d’abord Canada. « Le Canada a des taux de mortalité infantile plus élevés que la plupart des autres pays développés, et les principales causes de décès chez les enfants comprennent les blessures évitables, le suicide et l’homicide. Ces statistiques désastreuses sont trop alarmantes pour être ignorées. »

Alors que la discrimination et le racisme systémique continuent de menacer la santé et le bien-être des enfants à travers le pays, les conclusions d’Élever le Canada 2022 soulignent également un impact disproportionné sur les enfants et les jeunes méritant un traitement équitable.

« Les enfants subissent des violations généralisées de leurs droits à survivre et à s’épanouir. Les menaces pesant sur la santé mentale et physique des enfants ont été exacerbées par les effets du changement climatique, l’augmentation du coût de la vie et la fermeture d’écoles. L’urgence d’investir dans les enfants n’a jamais été aussi grande. Nous sommes impatients de travailler avec tous les niveaux de gouvernement afin de prendre des mesures audacieuses pour améliorer la vie des enfants et l’avenir de tous les Canadiens », a ajouté Mme Austin.

Les 10 plus grandes menaces pour l’enfance recensées dans le rapport Élever le Canada 2022 comportent :

  • La discrimination et le racisme systémique
    • Les enfants issus des communautés autochtones sont 12,4 fois plus susceptibles d’être retirés de leur foyer et placés en famille d’accueil que les autres enfants.
    • Les adolescents transgenres (âgés de 15 à 17 ans) sont 7,6 fois plus susceptibles d’avoir fait une tentative de suicide que leurs pairs.
  • Blessures non intentionnelles et évitables
    • Les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes au Canada.
    • Le nombre d’enfants fréquentant les services d’urgence a augmenté de 28 % au cours de la dernière décennie, dont un grand nombre est dû à des blessures évitables.
  • Mauvaise santé mentale
    • Le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes de 15 à 24 ans, et la troisième chez les enfants de 10 à 14 ans. 
    • Plus de la moitié des jeunes (âgés de 12 à 18 ans) au Canada souffrent de dépression, et 39 % d’entre eux sont confrontés à des problèmes d’anxiété.
  • Maltraitance envers les enfants
    • Environ un Canadien sur trois déclare avoir subi une forme de maltraitance avant l’âge de 15 ans. Cette statistique est plus élevée parmi les communautés autochtones (40 %).
    • Parmi les élèves canadiens, un sur quatre des enfants interrogés a été victime de harcèlement ou d’agression sexuelle à l’école avant leur 7e année scolaire.
  • Moralité infantile
    • Le Canada a le deuxième taux de mortalité infantile le plus élevé (4 pour 1000 naissances) parmi les pays de l’OCDE.
    • Bien que les statistiques indiquent que les nourrissons des Premières Nations, des Métis et des Inuits sont confrontés à des taux de mortalité infantile plus élevés (de deux à quatre fois supérieurs à la moyenne nationale), de nombreuses sources indiquent que les provinces ne recueillent pas suffisamment de données.
  • L’intimidation
    • Environ un jeune canadien sur trois déclare avoir été victime d’intimidation, cette tendance étant relativement constante au cours des 12 dernières années.
    • Au cours de la pandémie de la COVID-19, les incidents de racisme antiasiatique chez les enfants de 18 ans ou moins ont augmenté de 286 % chez les jeunes Canadiens d’origine asiatique.

Les maladies évitables par la vaccination (dont la COVID-19), la pauvreté et l’insécurité alimentaire, le manque d’activité physique et de jeux ainsi que le changement climatique figurent également parmi les dix principales menaces pour les enfants. La perturbation de l’éducation, la représentation inadéquate des jeunes, l’accès limité aux soins de santé et les autres services sociaux sont des thèmes transversaux dans les conclusions du rapport. 

« Chaque enfant mérite d’être vu et entendu », a déclaré Jayden Paquet-Noiseux du Québec, 16 ans et conseiller jeunesse. « Les besoins et les droits des enfants et des jeunes ne sont pas pris en considération avec la même importance que ceux des adultes pour les décideurs. Les enfants devraient être à la table de prise de décisions afin d’aider à créer des solutions pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés. »

Élever le Canada 2022 comprend un appel à l’action signé par le Conseil des champions, incitant le gouvernement à prendre des mesures pour améliorer la vie des huit millions d’enfants au Canada et à s’attaquer aux inégalités auxquelles sont confrontés ses plus jeunes citoyens. Des recommandations spécifiques sur les 10 principales menaces pour l’enfance et ses thèmes transversaux ont été identifiées tout au long du rapport. Parmi les recommandations primordiales, Élever le Canada 2022 demande au gouvernement du Canada de :

  1. Créer un commissaire indépendant pour l’enfance et la jeunesse, chargé de protéger les droits des enfants;
  2. Créer davantage de transparence et de responsabilité pour les dépenses fédérales liées aux enfants et aux jeunes en publiant un budget pour les enfants; et
  3. Créer et mettre en œuvre un plan d’action national pour améliorer la vie des enfants.

« Lorsque les enfants s’épanouissent, le Canada s’épanouit. Notre avenir collectif dépend des décisions que nous prenons aujourd’hui », a ajouté Mme Austin. « Investir dans l’enfance maintenant n’est pas seulement la bonne chose à faire, c’est aussi un investissement pour notre avenir qui portera d’énormes retombées sociales et économiques pour les années à venir. »

Enfants d’abord Canada tient à remercier les personnes qui ont rendu ce rapport possible grâce à leur généreuse contribution financière :

  • La Banque TD
  • Le Gouvernement du Canada à travers le Fonds d’action intersectorielle
  • Alberta Children’s Hospital Research Institute 
  • L’hôpital SickKids
  • SureCall 
  • Le Children’s Hospital of Eastern Ontario (CHEO) 
  • L’hôpital McMaster Children’s 
  • Gestion privée de patrimoine IG 
  • L’Hôpital Holland Bloorview Kids Rehabilitation 


À propos de Enfants d’abord Canada
Enfants d’abord Canada (EDC) est un organisme sans but lucratif national qui sert de voix forte, efficace et indépendante pour les huit millions d’enfants au Canada. EDC exploite la force de nombreux organismes et personnes engagés à améliorer la vie des enfants au Canada, notamment les organismes de bienfaisance et les hôpitaux pour enfants, les centres de recherche, le gouvernement, les entreprises, les dirigeants communautaires et les enfants eux-mêmes. Visitez le site childrenfirstcanada.org/fr pour plus d’information.

Pour les demandes de renseignements des médias ou pour demander une entrevue, contactez :

Ceara Copps-Edwards

Directrice, Affaires corporatives et publiques, Le Cabinet de relations publiques NATIONAL

ccoppsedwards@national.ca | +1-647-936-6734